· 

Jean-Baptiste Morin de Villefranche

Jean-Baptiste Morin de Villefranche est né le 11 février 1582 et baptisé le 23 février 1583, dans le Rhône et mort le 06 novembre 1656 à Paris.

 

A 16 ans, il étudie la philosophie à Aix-en-Provence. Puis, il poursuit des études de Médecine sur Avignon. En 1613, âgé de 30 ans, il obtient son doctorat, il se rend donc à Paris pour l'exercer. Il fut admis chez Claude Dormy, évêque de Boulogne qui l'envoya à ses frais étudier les mines d'Allemagne et de Hongrie. A son retour, il fit la rencontre de Davisson un écossais épris d'astrologie, Morin épris à son tour, laissa son art pour se consacrer entièrement à cette science et prédit même à l’évêque qu'il sera arrêté et mis en prison en 1617, ce qui arriva. Il sera son astrologue durant 8 ans. Il étudia l'optique en parallèle de ses travaux d'astrologues.

 

En 1630, âgé de 47ans , il se fit confié la chaire de mathématiques au collège Royal de France à Paris 5ème. Reconnu talentueux de par ses disciplines, il ne pouvait manquer de se faire des amis. Il gagna la confiance du cardinal de Richelieu, de l'homme d'état français Mazarin, qui lui donna une pension et il fut chargé de tirer l'horoscope de Louis XIV. Et lui reconnu son soleil isolé
qui indique « qu'une planète solitaire présage quelque chose d'insolite ou d'extraordinaire, à l'endroit des significations rattachées à la maison qu'elle occupe .

 

Il rédige durant les dernières années de sa vie une œuvre monumentale, «l’Astrologia Gallica », composée de 26 livres en langue latine dans lesquels il expose sa vie, ses recherches, ses critiques et ses combats. Ce manuscrit est terminé en 1648 mais n’est publié dans son intégralité que plusieurs années après sa mort, en 1661.

 

Il est mathématicien et astrologue français partisan du géocentrisme, qui proposa une méthode astronomique controversée pour détermination des longitudes en mer. Il est un des plus grands astrologues révolutionnaire du 17ème siècle par son remaniement des interprétations, des techniques, des transits et des directions sur les études astrologiques.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0