· 

Développement personnel

Connaissez-vous la parabole de la diligence ?

 

Le corps, les émotions et le mental...

 

Cette parabole est tiré de la Katha Upanishad, texte ancien sacré indien qui vise à illustrer les relations entre le corps, les émotions et le mental.

L'image représente une diligence tirée par des chevaux.

Elle montre que nous avançons sur le chemin de notre vie, qui comporte des bosses, des trous ou des pierres, en utilisant un véhicule, qui est notre corps physique.

La diligence est tirée par deux chevaux, symboles de nos émotions.

L'un est de couleur clair, symbole des représentations paternelles, et l'autre de couleur foncé, représentant notre lignée maternelle. L'attelage est dirigé par un cocher, symbole du mental, qui tient les rênes et donne la direction. 

A l'intérieur de la diligence, le passager représente le guide intérieur, celui qui sait où il souhaite se rendre et qui choisit le chemin pour y parvenir.

La difficulté pourrait être que le cocher ne veuille pas écouter son intériorité, change de direction ou ne comprenne pas le choix de trajet proposé par son guide. Alors, c'est le conflit, qui oblige la diligence à s'arrêter pour que le cocher (mental) et son passager (guide intérieur) communiquent entre eux.

Si les chevaux (les émotions) sont livrés à eux-mêmes, ils risquent de laisser glisser la diligence dans des sillons creusés par le passage de précédents véhicules, sans s'en rendre compte. Ces ornières, symboles des systèmes parentaux ou des influences de l'éducation, représentent le risque de reproduction des schémas par mimétisme. Il est classique de reproduire les modèles reçus dans son enfance sans utiliser véritablement son libre arbitre. Sous des apparences de "normalité", nos réactions automatiques nous privent de notre liberté. Et une fois les roues de la diligence dans les ornières, il est plus difficile de sortir des rails que d'y rester !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0