Beltaine, fête celtique

La fête de Beltaine dont "l'arbre de mai", constitue une réminiscence dans la tradition celtique de Belenos, dieu de la lumière et du feu.

 

Dans la mythologie celtique, Beltaine est le jour où les dieux prirent pied sur le sol d'Irlande et brulèrent leurs vaisseaux pour ne pas être tentés de revenir en arrière. Beltaine marque ainsi l'engagement définitif et la confiance dans l'avenir et la destinée.

Les troupeaux qui sortaient des étables à ce moment pour retourner dans les pâturages, étaient débarrassés des germes en passant entre deux grands feux, ces feux étaient aussi des symboles de lumière. D'où le terme de "nettoyage du printemps". 

 

C'est aussi la saison des amours, de la séduction, de l'appel à l'union et à la reproduction pour la survie et l'épanouissement des espèces.

 

Également, un arbre à feuille caduque était planté, celui-ci était appelé "arbre de mai". Il était couronné d'une roue qui symbolisait le cercle de l'année et qui était orné de rubans et d'objets. Les hommes et les femmes dansaient autour pour célébrer le retour de la nature et de la fertilité de la terre, des animaux, des humains. L'arbre de mai planté sera brûlé plus tard au solstice d'été au feu de la Saint-Jean.

 

Le cérémonial commençait à minuit la veille du solstice. L'usage voulait que l'on chante, danse, s'échange des biens et des cadeaux et que l'on consomme de la viande de porc.

Pour qu'un souhait puisse se réaliser avant l'été, il fallait plonger ce jour-là la main droite dans l'eau de source, se signer le front avec le pouce et l'index, puis passer rapidement la main sur le feu.

 

Le matin du 1er mai  est un moment de célébration exprimant la joie de cette saison, le retour des beaux jours au moment de la nouvelle lune. Cette fête a pour but de célébrer les vivants et la (re)naissance. C'est également la célébration du cycle des jours qui s'inscrit dans le cycle des saisons et qui s'inscrit dans le cycle de la vie.

 

Cette fête nous incite donc à trouver notre centre , le centre du cercle de notre vie, à y demeurer et à y inscrire notre cercle dans le grand cercle de la vie.

Écrire commentaire

Commentaires: 0