Le soleil râ, dieu solaire égyptien

Stèle de Rê-Horakhty
Stèle de Rê-Horakhty

Rê anciennement

 

D'abord nom servant à désigner le Soleil en égyptien, puis nom le plus usuel du dieu solaire, premier dieu du panthéon égyptien.

 

Représenté sous forme d'un homme à tête de faucon, il porte sur la tête le disque solaire, symbolisant renaissance et création.

 

À Héliopolis, il est le créateur du monde. Il accomplit en barque son cycle quotidien : le jour, sur le Nil céleste, la nuit sur le Nil souterrain. Avalé chaque soir par sa mère Nout, il renaît le matin, éternellement jeune et fort. Rê, dieu d'État, affirma sa supériorité dès la IVe dynastie.

 

À partir de Khephren, les rois (« fils de Rê ») se réclamèrent de sa filiation. Au Moyen Empire, Rê fut associé avec le dieu de Thèbes, Amon (Amon-Rê).

 

Rê était souvent considéré comme le créateur de l'univers et le chef suprême de la panthéon égyptien. Son pouvoir était associé à la création et au maintien de l'ordre cosmique.

 

Selon le mythe égyptien, Rê voyageait à travers le ciel pendant la journée dans un bateau solaire nommé "Madjet" ou "Atet". Pendant la nuit, il voyageait à travers le monde souterrain, combattant les forces du chaos et de l'obscurité.

 

 

 

Le cycle du soleil, de l'aube au crépuscule, était considéré comme une représentation du voyage de Rê à travers le ciel. Chaque matin, il renaissait et se régénérait, symbolisant le renouveau et la résurrection.

 

Rê était souvent associé à d'autres divinités solaires dans la mythologie égyptienne, notamment Horus, le faucon divin, pour devenir Rê-Horakhty (le soleil du matin) et Amon, le dieu du vent (le soleil du midi) et Atoum (le soleil du soir), associés à l'énergie vitale primitive. Parfois, ces dieux étaient vénérés ensemble en tant qu'aspects différents de la même divinité solaire.

 

Au fil du temps, Rê a été associé à d'autres dieux solaires pour former de nouvelles divinités composées. Par exemple, il a été fusionné avec Horus pour former Rê-Horakhty, un dieu solaire associé à la renaissance et à la régénération.

 

Le culte de Rê était répandu dans toute l'Égypte ancienne, et plusieurs temples lui étaient dédiés, notamment le grand temple d'Amon-Rê à Karnak. Les prêtres de Rê occupaient des positions importantes dans la société égyptienne et jouaient un rôle central dans les rituels religieux et les cérémonies liées au soleil.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0